Le processus d’innovation

Que peut m’apporter l’innovation dans le développement de mon entreprise ?

L’innovation est loin d’être l’exclusivité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des grands groupes. Les critères retenus pour qualifier l’innovation tels que le nombre de brevets déposés, le nombre d’ingénieurs, la part de R&D; dans le chiffre d’affaires ne sont bien évidement pas applicables à l’entreprise artisanale !

Et pourtant, ces très petites entreprises (TPE) mènent elles aussi des innovations.
D’après l’enquête menée en 2002 par l’Institut Supérieur des Métiers,
– Près de 30 % des artisans réalisent plus de 20 % de leur chiffre d’affaires avec des produits innovants,
– Au cours des 3 dernières années, 14 % des artisans ont mis sur le marché un produit technologiquement innovant et 12 % d’entre eux ont mis au point de nouvelles techniques de fabrication.

L’innovation dans l’entreprise artisanale repose essentiellement sur un processus informel et s’appuie fortement sur le triptyque : profil de l’entrepreneur, savoir-faire de l’entreprise et capacité à saisir les opportunités.

Cette rubrique vise d’une part à démystifier l’innovation et d’autre part, à apporter des éléments de méthode, des outils et des informations adaptés aux artisans pour mieux appréhender les démarches d’innovation et favoriser le passage d’un processus informel à un processus formel.

Quand on parle innovation, de quoi parle-t-on ?

On considère en général l’innovation comme l’exploitation de nouvelles idées dans des nouveaux produits ou services, de nouveaux modèles économiques ou de nouvelles manières de travailler.

D’après l’OCDE, l’innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service), d’un processus nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures (Manuel D’Oslo 3ième édition Eurostat 2006).

Pourquoi l’innovation est-elle vitale ?

Parce que l’entreprise évolue dans un environnement qui change et qui pousse au changement et celui des industries graphiques ne cesse d’évoluer dans tous les domaines :

Evolution des pratiques de consommation

L’avènement des supports multimédia comme les tablettes numériques, les téléphones mobiles amène le consommateur à consulter des informations sur des supports autres que celui du papier. L’acheteur d’imprimé recourt de plus en plus aux solutions de « web to print »

Evolution technologique

La presse numérique s’impose dans les imprimeries de labeur. Les experts estiment qu’en 2020, la moitié des imprimés seront réalisés par impression numérique.

Evolution réglementaire

L’obtention de certifications comme PEFC/FSC ou de labels tels qu’Imprim’Vert est devenu une clé d’accès au marché visé.

Evolution concurrentielle

Les groupements d’entreprises favorisent des économies d’échelles et ainsi proposent de nouveaux produits ou prestations. Les imprimeries se diversifient et offrent des prestations complémentaires à celles de leur métier de base.

Quelles sont les clés pour réussir ?

Le développement d’une innovation nécessite de respecter deux points primordiaux : une démarche et une ouverture sur l’extérieur.

L’ouverture sur l’environnement

La capacité de l’entrepreneur-artisan à dégager du temps pour s’ouvrir à son environnement technico-économique et la capacité à utiliser les ressources et compétences extérieures seront un facteur de réussite important.

La méthode

Créer un nouveau produit ou service est un processus complexe : à partir d’une idée, le projet doit aboutir à la définition du produit ou du service mais aussi prévoir sa production, sa commercialisation, son homologation, son utilisation, voire son élimination…
On propose ici une aide méthodologique pour mener à bien le développement de l’innovation en entreprise qui peut se résumer en trois étapes :

De l’émergence à la concrétisation de l’idée

Etre à l’écoute pour saisir les opportunités
Sélectionner LA bonne idée

De la concrétisation au prototype

Valider la faisabilité de l’idée
Développer le projet techniquement et commercialement

Du prototype à la mise sur le marché

Le lancement
Et après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *