Le clustering, qu’est-ce que c’est ?

Les clusters, aussi appelés grappe d’entreprises sont des réseaux d’entreprises constitués majoritairement de PME et de TPE, fortement ancrés localement, souvent sur un même créneau de production et souvent à une même filière.

Ces clusters associent ou intègrent des acteurs de la formation ou de la recherche, des structures d’aide au développement en fonction des contextes et des initiatives : innovation, développement à l’international, formation, …

Ces grappes ont une structure de gouvernance propre, où les chefs d’entreprises ont un rôle moteur, avec une stratégie élaborée collectivement, mise en œuvre à travers un plan d’actions concerté.

Ces grappes d’entreprises se mobilisent autour d’une stratégie commune et pour la mise en place de services et actions concrets et mutualisés.

Les grappes d’entreprise constituent des vecteurs très importants de développement et de compétitivité pour les entreprises et les territoires.

Des actions structurantes telles que la création de groupement d’employeurs, la mise en place d’actions de diversification de marché, d’achat mutualisé d’équipements de production, sont des démarches collaboratives initiées par ces réseaux et qui visent à améliorer la compétitivité et la performance des entreprises.

Outils dédiés aux TPE

Outil de gestion des temps Chronographic

Cet outil qui repose sur des technologies internet évite la ressaisie manuelle des temps de production, facilite la facturation et le suivi des dossiers clients, aide à mieux respecter ses délais de fabrication

Outil de transfert de fichiers par internet et protocole FTP

Cet outil permet aux clients de l’artisan-entrepreneur de lui faire parvenir de gros volumes de fichiers sans être embêté par les contraintes de limite de poids de fichiers de la messagerie. Vous pouvez aussi mettre à leur disposition vos fichiers sans tenir compte des limites de leurs boîtes aux lettres.
Cette solution évite de mélanger vos fichiers de travail prépresse avec les autres mails. Il y a moins de risque de virus et les fichiers sont directement classés dans des répertoires clients individuels protégés par mot de passe.

Kit planning

Cet outil a pour objectif d’aider les entreprises à mettre sur pied et à faire vivre un planning de gestion de production.
Il conserve une édition de planning propre accessible en temps réel.
L’outil permet de saisir les fiches de production, d’assurer la gestion des postes sur 7 jours et l’archivage du planning.
De plus, il permet aux conducteurs de saisir les travaux réalisés.

Outil de devis

Cet applicatif simple permet d’avoir un calculateur de devis multi-utilisateur.
Vous décrivez le processus et les opérations à réaliser, l’applicatif vous propose les variables à saisir et réalise les calculs de devis correspondants.
L’outil dispose d’une fonction « Edition » qui édite en pdf le devis, le bon de livraison ou encore la facture.Il permet également d’exporter les commandes vers le logiciel comptable

Outil de diagnostic de maintenance

Cette application a pour objectif de permettre aux PME-PMI d’auto-diagnostiquer leur politique de maintenance et de leur proposer si nécessaire une solution adaptée en fonction de l’analyse du diagnostique.
Cette application a été développée par l’équipe D²euterium de Polytech’Marseille dans le cadre d’un projet de réalisation technique en association avec le C.R.T.A (Centre de Ressources de Technique Avancées labellisé Pôle d’Innovation)

Mode d’emploi

  • L’entreprise sélectionne sa région d’implantation et accède au formulaire de présentation de son activité (facultatif).
    A la dernière page du formulaire, l’entreprise choisit son login (Raison sociale) et un mot de passe
  • A partir de son login et de son mot de passe, l’entreprise accède à l’outil
  • Pour réaliser le diagnostic, ils doivent remplir des tableaux à partir d’une cotation exprimée en pourcentage (par tranche de 25%). Les tableaux correspondent à un synoptique général d’organisation de maintenance et comprennent plusieurs questions.
  • Les résultats du diagnostic sont restitués par famille sous forme d’histogramme.
    En fonction du pourcentage final, des couleurs sont utilisées de manière à identifier rapidement les fonctions ou ressources qui ne sont pas présentes dans l’entreprise

Information et Formation

Axe Information

Avec l’appui de son réseau d’experts et de ses relais de diffusion, le Pôle mène des actions d’information et de sensibilisation auprès des entreprises artisanales :

Organisation de séminaires techniques sur les sujets tels que :

  • L’impression numérique
  • Le transfert et la sécurisation des flux d’information
  • L’apport du web to print dans le développement de l’activité

Réalisation de guides techniques relatifs aux métiers de la chaîne graphique disponibles sur demande :

  • Installation d’un serveur FTP
  • Guide environnement et sérigraphie
  • Panorama des techniques pour la protection et sécurisation des imprimés

Diffusion des réalisations menées par nos partenaires

  • Outil de pré-diagnostic énergétique pour les entreprises artisanales
  • Outil de gestion des logos/images pour la PAO
  • Système de planification

Veille permanente sur les évolutions du métier

  • Veille économique
  • Veille technologique
  • Veille sur les dispositifs de soutien à l’innovation

Axe Ingénierie de formation

Le Pôle s’appuie sur un centre de formation continue aux métiers de la chaîne graphique, pour élaborer de nouveaux contenus de formation.

A titre d’exemple, les axes de développement entrepris en 2010/2011 ont été l’élaboration de contenus autour du Procédé Standardisé Offset (PSO), des Techniques graphiques à destination des chargés de missions des chambres consulaires, de la conduite de presse numérique, renforcement des compétences des entrepreneurs-artisans dans le domaine commerciale.

Accompagnement collectif

Avec l’appui de ces partenaires, le Pôle contribue à la mise en place d’accompagnement collectif permettant à des groupes d’entreprises d’entamer des programmes de travail collaboratif :

Élaboration d’un programme d’accompagnement à la maîtrise de la chaîne de contrôle en vue de la certification PEFC/FSC

Cette action s’est montée autour d’un groupe de quatre entreprises désireuses d’avancer ensemble dans la mise en place de la chaîne de contrôle en vue de la certification PEFC/FSC.
Le déroulement de l’accompagnement s’est fait alternativement en phase collective et en phase individuelle. Les phases collectives permettaient d’une part d’avancer dans l’appropriation des informations en vue de la rédaction du manuel qualité, et d’autre part, de partager ensemble l’état d’avancement de leurs procédures relatives à la certification et d’échanger sur leur fonctionnement dans la traçabilité du papier. Les phases individuelles constituées essentiellement d’audit sur site permettaient d’approfondir les échanges en face à face avec le consultant.

Accompagnement de cinq imprimeurs-artisans à la structuration d’une étude de marché

Aborder une nouvelle clientèle dans une démarche collaborative implique de se structurer et de formaliser l’approche de cette nouvelle cible.
Cette accompagnement visait à donner les étapes clés pour conduire une étude de marché afin de répondre aux triptyques :

Les clients visés existent-ils vraiment ?
Quel est le potentiel du marché ?
Quel est le positionnement des concurrents ?
Un travail de réflexion a été entrepris pour dégager un questionnaire visant à identifier les besoins de la cible en termes de fidélisation de clients, d’augmentation de chiffre d’affaires, de dynamisation des salariés. L’objectif de cette étude était de développer par la suite une gamme de produits imprimés spécifiquement adaptés aux différents univers de la cible. Ces univers ont été identifiés suite à l’analyse des données recueillies.

Renforcement de la performance commerciale

Cette action de renforcement de compétences commerciales s’est déroulée en deux phases.
La première phase, conduite par un consultant, portait sur une réflexion d’ordre stratégique sur l’attaque collective du marché reposant sur les compétences, les complémentarités, les «force de frappe » potentielles du groupement. Des diagnostics individuels ont été réalisés pour faire le point sur la situation de chaque entreprise face à son marché.

A l’issue de ces diagnostics, les matrices SWOT élaborées ont mis en relief les forces/faiblesses et les opportunités/menaces pour chaque entreprise auditée. Ces matrices ont conduit à l’élaboration de la seconde phase de l’opération portant sur la construction de modules de formation spécifiques par rapport aux faiblesses de chaque entreprise en vue de préparer les démarches commerciales collaboratives.

Information sur l’évolution des normes ISO 12647-2 et PSO (Standardisation du procédé offset et colorimétrie)

La norme ISO 12647-2 qui sert de base à la standardisation du procédé offset, est aujourd’hui peu répandue mais commence à se faire connaître auprès des donneurs d’ordre et à interpeller les imprimeurs. Les partenaires du pôle notamment l’Unic, Pagora Grenoble et Amigraf se sont mobilisés pour présenter les nouvelles normes colorimétriques associant applications concrètes et témoignages.

Assistance individuelle

Le Pôle dispose de ressources internes pour accompagner l’entrepreneur – artisan avec des spécificités autour de :

Diagnostic Innovation

Les Pôles d’Innovation ont vocation à susciter, promouvoir et accompagner les projets d’innovation des artisans. Le diagnostic proposé par le P2i s’adresse spécifiquement aux petites entreprises artisanales de la filière des industries graphiques qui souhaitent mener une réflexion sur leurs projets.
Ce diagnostic se compose de 4 étapes :

Etape 1 : Audit de l’entreprise

Cette première étape clé de la démarche vise à dresser un panorama de l’entreprise : analyse de son offre, de ses savoir-faire, de son positionnement de marché,… puis à zoomer sur le projet du dirigeant. L’étape 1 s’appuie sur un entretien structuré avec le chef d’entreprise.

Etape 2 : Validation de l’adéquation entre le projet du dirigeant et l’environnement dans lequel évolue son entreprise

Cette étape comprend deux phases. La première phase consiste à recueillir à l’extérieur de l’entreprise des informations complémentaires à celles obtenues en interne (réalisation d’un état de l’art). La seconde phase porte sur la confrontation entre l’état de l’art et le projet de l’entreprise et de mettre en relief les écarts.

Etape 3 : Remise du rapport « Diagnostic d’innovation » comprenant les préconisations et une proposition de plan d’actions

La remise du rapport associée à une présentation au chef d’entreprise permet de valider les propositions d’engager ou non le projet porté par l’artisan.

Etape 4 : Accompagnement dans la mise en œuvre du projet

Par la mise en place du réseau de partenaires nationaux, le P2i identifie et sollicite les ressources les mieux adaptées en fonction de la typologie du projet innovant de l’artisan.

Appui dans le montage de dossier de subvention lié à l’innovation

L’innovation est un processus long qui mobilise des ressources humaines et financières importantes pour l’entrepreneur – artisan. Des financements publics sont mobilisables en fonction de la typologie de votre projet et le Pôle peut vous aider à les identifier.

En complément de cette démarche, le Pôle a développé une expertise dans le montage et la rédaction des dossiers de subvention notamment dans les dossiers « Aide pour la faisabilité de l’innovation » ou « Aide pour le développement de l’innovation » d’Oséo.
Le Pôle intervient également pour vous aider à préparer le dossier qui concrétisera votre demande et vous permettra de répondre aux critères et attentes des financeurs.

Mise en relation avec des experts

En fonction de la typologie du projet de l’entrepreneur – artisan, de sa localisation géographique, le Pôle d’innovation de l’imprimerie a pour vocation d’identifier et d’orienter l’entreprise vers la ressource la plus à même de l’accompagner.

Gestion de la marque Imprim’Vert

Reconnue par l’ensemble des acteurs des industries graphiques*, la marque Imprim’Vert c’est :
une volonté commune de réduire les impacts environnementaux liés aux activités de l’imprimerie
un réseau de référents qui couvre l’ensemble du territoire national pour accompagner les imprimeurs dans leurs démarches environnementales
un engagement de résultat garanti par un cahier des charges national unique et par un règlement d’usage de la marque.

Le processus d’innovation

Que peut m’apporter l’innovation dans le développement de mon entreprise ?

L’innovation est loin d’être l’exclusivité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des grands groupes. Les critères retenus pour qualifier l’innovation tels que le nombre de brevets déposés, le nombre d’ingénieurs, la part de R&D; dans le chiffre d’affaires ne sont bien évidement pas applicables à l’entreprise artisanale !

Et pourtant, ces très petites entreprises (TPE) mènent elles aussi des innovations.
D’après l’enquête menée en 2002 par l’Institut Supérieur des Métiers,
– Près de 30 % des artisans réalisent plus de 20 % de leur chiffre d’affaires avec des produits innovants,
– Au cours des 3 dernières années, 14 % des artisans ont mis sur le marché un produit technologiquement innovant et 12 % d’entre eux ont mis au point de nouvelles techniques de fabrication.

L’innovation dans l’entreprise artisanale repose essentiellement sur un processus informel et s’appuie fortement sur le triptyque : profil de l’entrepreneur, savoir-faire de l’entreprise et capacité à saisir les opportunités.

Cette rubrique vise d’une part à démystifier l’innovation et d’autre part, à apporter des éléments de méthode, des outils et des informations adaptés aux artisans pour mieux appréhender les démarches d’innovation et favoriser le passage d’un processus informel à un processus formel.

Quand on parle innovation, de quoi parle-t-on ?

On considère en général l’innovation comme l’exploitation de nouvelles idées dans des nouveaux produits ou services, de nouveaux modèles économiques ou de nouvelles manières de travailler.

D’après l’OCDE, l’innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service), d’un processus nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures (Manuel D’Oslo 3ième édition Eurostat 2006).

Pourquoi l’innovation est-elle vitale ?

Parce que l’entreprise évolue dans un environnement qui change et qui pousse au changement et celui des industries graphiques ne cesse d’évoluer dans tous les domaines :

Evolution des pratiques de consommation

L’avènement des supports multimédia comme les tablettes numériques, les téléphones mobiles amène le consommateur à consulter des informations sur des supports autres que celui du papier. L’acheteur d’imprimé recourt de plus en plus aux solutions de « web to print »

Evolution technologique

La presse numérique s’impose dans les imprimeries de labeur. Les experts estiment qu’en 2020, la moitié des imprimés seront réalisés par impression numérique.

Evolution réglementaire

L’obtention de certifications comme PEFC/FSC ou de labels tels qu’Imprim’Vert est devenu une clé d’accès au marché visé.

Evolution concurrentielle

Les groupements d’entreprises favorisent des économies d’échelles et ainsi proposent de nouveaux produits ou prestations. Les imprimeries se diversifient et offrent des prestations complémentaires à celles de leur métier de base.

Quelles sont les clés pour réussir ?

Le développement d’une innovation nécessite de respecter deux points primordiaux : une démarche et une ouverture sur l’extérieur.

L’ouverture sur l’environnement

La capacité de l’entrepreneur-artisan à dégager du temps pour s’ouvrir à son environnement technico-économique et la capacité à utiliser les ressources et compétences extérieures seront un facteur de réussite important.

La méthode

Créer un nouveau produit ou service est un processus complexe : à partir d’une idée, le projet doit aboutir à la définition du produit ou du service mais aussi prévoir sa production, sa commercialisation, son homologation, son utilisation, voire son élimination…
On propose ici une aide méthodologique pour mener à bien le développement de l’innovation en entreprise qui peut se résumer en trois étapes :

De l’émergence à la concrétisation de l’idée

Etre à l’écoute pour saisir les opportunités
Sélectionner LA bonne idée

De la concrétisation au prototype

Valider la faisabilité de l’idée
Développer le projet techniquement et commercialement

Du prototype à la mise sur le marché

Le lancement
Et après ?

Autour de quatre axes prioritaires

La mise en réseau avec des centres de ressources externes

Le Pôle joue un rôle d’interface entre le monde de la technologie et du savoir et celui de la petite entreprise en établissant des liens utiles avec les centres de compétences concernés par le secteur des industries graphiques.

La recherche de solutions adaptées aux petites entreprises

A partir de veille technologique et réglementaire, et avec l’aide de ressources externes mobilisées, le Pôle travaille sur l’élaboration et/ou la diffusion de solutions adaptées pour répondre aux besoins identifiés.

La diffusion des connaissances et des pratiques appropriées

Il s’agit de diffuser le travail réalisé par les partenaires du Pôle auprès des entreprises et des relais par le biais de conférences, de dossiers techniques, de mise en ligne d’informations.

L’assistance directe aux entreprises

Le Pôle apporte aux entreprises un service de renseignements sur les thèmes étudiés ou d’orientation vers des prestataires et organismes proposant des solutions techniques adaptées au besoin exprimé.

Le contexte de l’arrivée des Pôles d’innovation

Les petites entreprises sont des acteurs incontournables du développement économique et de l’aménagement du territoire.

Pourtant elles se trouvent souvent isolées dans un environnement évolutif et manquent de moyens et d’informations pour anticiper et s’adapter à ces changements.

C’est dans ce contexte que le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi a mis en place, par l’intermédiaire des Pôles d’innovation, un réseau de compétences opérationnelles et pragmatiques pour aider les petites entreprises à innover et à s’adapter aux changements de leur environnement.

Il existe sur le plan national près de 22 pôles d’innovation pour accompagner spécifiquement les artisans et les petites entreprises dans leurs processus d’innovation (procédés, produits, service, commercial,…).

La filière artisanale de l’industrie graphique dispose d’un tel outil : le P2i porté par la structure Amigraf, organisme de formation continue dans les métiers de la chaîne graphique